Accueil > LGBT > inside I’m dying, outside ?

inside I’m dying, outside ?

Tu caches pour pas t’faire défoncer.
T’enlèves ta casquette, tu baisses les yeux et tu fermes ta gueule.
Tu traces, tu t’fatigues.
Ici ta une vie, elle est pourrie. On s’doute, on t’matte. On t’insulte.
On t’juge, mais toi tu dois pas juger.
T’es ni d’la nuit ni du jour, ni d’un côté ni de l’autre.
T’es au milieu, t’es d’la pire race.

T’es entre deux-mondes.
Dans l’un beaucoup ont les yeux fermés. C’est noir et blanc. Ils flippent. Comprennent t’chi.
Dans l’autre beaucoup ont les yeux ouverts. Ya d’la couleur, mais ça veut pas dire que t’es dans d’leur monde.
Tu leur fait peur aussi. Tu peux aller d’un côté. Tu peux aller de l’autre.
Tu peux prendre son bien à elle, à lui.
Ils flippent de toi comme ceux du monde où tout est N&B.

Cherche pas, t’es d’la pire race.
Rarement accepté, souvent rejeté.
Y t’faudrait un ghetto. T’en connais un.
Tu crois avoir trouvé un paradis, mais faut pas y’aller.
C’est p’être un enfer. Ici t’es enfermé. La-bas, tu s’ras enfermé aussi.
Toujours en prison. Dans un monde ou dans l’autre. Dans ton paradis ou non.

Un jour tu fais comme les uns et t’en oublie les autres. Ou presque.
Tu deviens in. Tu fais semblant. Tu t’caches.
Tu joues l’jeux à fond, tu t’mets à juger pour faire comme les autres, mais à contre-coeur.
Ta hontes, tu t’enfonces encore plus.

Un jour tu tombes sur la perle rare. Celle qui juge pas.
Celle qui t’prends comme tu es.
La perle débloque tout et tu t’remet à t’poser des questions.
T’es in, faut rester cacher, mais ta nature refait surface. La perle.

La perle rare est de plus en plus en présente. Elle te fait remonter.
Tu n’veux plus la lâcher, sans elle tu retomberas. Tu l’sais.
Tu t’remet à vivre. C’est d’la bombe.

Un jour la perle rare devient rare. Tu commences à t’enfoncer, comme avant.
Tu tombes. Tu t’enfonces de plus en plus.
Ya pas d’fond, tu chutes sans fin.
Faut l’remplir ce fond. Tu prends tout. Tu prends n’importe quoi.
Personne peut te stopper. La perle rare ne peut plus controler, elle devient rare.

T’es coincé. In puis out. Tu t’fais tège parce que maintenant même dans ce monde en N&B, ils savent.
Ils s’doutent encore plus, jugent plus. T’insultes.
Tes à 2 doigts de t’faire défonce mon gars.
C’coup-ci tu pourras pas lutter.
Tu traces encore plus, tu t’fatigues encore plus.
Tu t’dis qu’en fait ce pseudo paradis ghetto de merde tu pourrais y’aller.
Mais tu bouges pas. La perle rare qui s’fait rare à toujours beaucoup d’influence sur toi.

Tu fais style. Tu souris, tu rigoles.
Ca va mon gars. Je vais bien tout vas bien.
Mais tu redeviens c’que tu veux pas.
Ta la haine, ta l’démon. Tu retombes.
Tu peux plus être in, tu pas pas être out. T’es coincé.

Faut tracer encore plus. Tu t’fatigues encore plus.
Fatigué de tracer. L’enfer partout. Prison partout.
T’en a marre de lutter.

Tu fermes ta gueule, tu vas encore tracer et t’fatiguer.
Pour tchi, pour d’la merde.
Tu ferme ta gueule. Ferme-là.
Tu crèves.

Et alors ?

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :